Abraham Lincoln

Homme d'Etat américain. Il est le seizième président des Etats-Unis (1809 - 1865) " Gardez toujours à l'esprit que votre propre décision de réussir est plus importante que n'importe quoi d'autre. " " Presque tous les hommes peuvent faire face à l'adversité ; mais si vous voulez tester la capacité de quelqu'un, donnez-lui le pouvoir. " " Le silence devient un péché lorsqu'il prend la place qui revient à la protestation ; et, d'un homme, il fait alors un lâche. " " Le tact est une qualité qui consiste à peindre les autres tels qu'ils se voient. " " Lorsque l'homme s'habitue à voir les autres porter les chaînes de l'esclavage, c'est qu'il accepte lui-même un jour de les porter. " " Les livres nous donnent l'occasion de découvrir que nos idées si originales ne l'étaient pas tant que ça. "

Abraham Maslow

Psychologue américain considéré comme le père de l'approche humaniste. En psychothérapie, il base sa recherche " sur une volonté, une tentative, de formuler une théorie positive satisfaisant des demandes théoriques, tout en restant conforme au faits cliniques, connus et observables ". Il est également connu pour son explication de la motivation par la hiérarchie des besoins, souvent représentée par la suite sous la forme d'une pyramide. (1908 - 1970) " Chaque personne est unique et en inter-relation avec les autres, et pourtant, la perception holiste peine à s'imposer et à être utilisée ainsi qu'elle le devrait en tant que manière d'envisager le monde. " " La pensée et la vision holiste semblent venir tout à fait naturellement et automatiquement aux personnes plus saines, accomplies, et semblent être extraordinairement difficiles pour les individus moins évolués, moins mûrs, moins sains. " " Lorsque nous parlons des besoins des être humains, nous…

Adam Smith

Philosophe et économiste écossais des Lumières. Il reste dans l’histoire comme le père des sciences économiques modernes, dont l'œuvre principale, publiée en 1776, La Richesse des nations, est un des textes fondateurs du libéralisme économique. (1723 - 1790) " Un marchand est citoyen du monde, parce qu’il ne tient nécessairement à aucun pays en particulier. " " Ce que chaque chose coûte réellement, à celui qui veut se la procurer, c’est le travail et la peine qu’il doit s’imposer pour l’obtenir. " " Les salaires du travail varient suivant que l’emploi est aisé ou pénible, propre ou malpropre, honorable ou méprisé. " " L’intérêt du rentier, comme celui du salarié qui voit sa rémunération augmenter quand la richesse nationale s’accroît est donc inséparablement lié à l’intérêt général de la société. Au contraire l’intérêt des commerçants et maîtres manufacturiers s’oppose à…

Adriano Olivetti

Entrepreneur, ingénieur et politicien italien, l'une des grandes personnalités italiennes de l'après-guerre. (1901 - 1960) " L'usine n'est pas un simple outil pour assurer des profits aux actionnaires, mais un moyen d'élévation spirituelle et matérielle de l'homme ; elle tend à se placer au centre du territoire et de la société où elle se trouve pour en être l'animatrice, pour promouvoir la croissance matérielle et spirituelle des hommes qui en font partie, bref pour être un vecteur de progrès et de civilisation. " " L’idée fondamentale de la nouvelle société est la création d’un intérêt commun, moral et matériel, entre les hommes qui passent leur vie sociale et économique dans un espace géographique déterminé par la nature ou par l’histoire. […] Par la création d’un intérêt supérieur et concret, les Communautés ont tendance à résoudre les conflits et à rendre les hommes plus proches entre eux, comme des frères. " " Les ingénieurs…

Aimé Césaire

Ecrivain et homme politique français, à la fois poète, dramaturge, essayiste, et biographe. (1913 - 2008) " Tous les hommes ont mêmes droits... Mais du commun lot, il en est qui ont plus de pouvoirs que d'autres. Là est l'inégalité. " " La vérité scientifique a pour signe la cohérence et l'efficacité. La vérité poétique a pour signe la beauté. " " Je crois qu'il n'y a pas de libération, sans création. " " Je définis la culture ainsi : c'est tout ce que les hommes ont imaginé pour façonner le monde, pour s'accommoder du monde et pour le rendre digne. " " A mon tour de poser une équation : colonisation = chosification. " " J'ai toujours pensé qu'en politique un petit pas fait ensemble vaut mieux qu'un grand bond solitaire. " " Je pense que l'homme doit aider l'homme, et d'autant plus s'il est responsable dans une certaine mesure des malheurs de l'autre. " " C'est quoi une vie d'homme…

Alain (Emile-Auguste Chartier)

Philosophe, journaliste, essayiste et professeur de philosophie français. (1868 - 1951) " Gagner sa vie cela ne fait point peine et même fait plaisir. Ce qui irrite c'est l'idée que ce salaire bien gagné ne vienne pas par le travail seul, comme un lièvre pris à la chasse, mais dépende encore de la volonté et du jugement de quelqu'un. " " Il faut se tenir entre deux folies, l'une de croire que l'on peut tout, et l'autre de croire qu'on ne peut rien. " " En se mettant à l'œuvre on découvre ce qu'on vaut, ce qu'on sait, en un mot ce qu'on est. " " Dans tout contrat et dans tout échange, mets-toi à la place de l'autre, mais avec tout ce que tu sais, et, te supposant aussi libre des nécessités qu'un homme peut l'être, vois si, à sa place, tu approuverais cet échange ou ce contrat. " " L'esprit juste est celui qui ne met point trop d'importance…

Alain Ehrenberg

Sociologue français, il s'est particulièrement intéressé aux malaises individuels dans la société moderne, face à la nécessité de performance et l'injonction de l'autonomie, dans la perte des repères et des soutiens de la société. (1950 - ) " Si la névrose est une façon de désigner des problèmes créés par une société de discipline, d'interdits, de conformité, etc., la dépression, elle, est une manière d'exprimer les difficultés engendrées par une société de choix total, de performances individuelles, d'actions et d'initiatives individuelles. Si la question de la névrose est celle du désir (c'est ce que nous enseigne la psychanalyse), la question de la dépression est celle de la valeur : suis-je à la hauteur ? qu'est-ce que je vaux ? " " [La dépression] est une pathologie de l'estime de soi, car c'est notre valeur personnelle qui est en jeu. On peut la définir socialement comme une pathologie de la grandeur. "…

Alain Touraine

sociologue français de l'action sociale et des nouveaux mouvements sociaux, directeur d'études à l'Ecole des hautes études en sciences sociales. (1925 - ) " Le changement du monde n'est pas seulement création, progrès, il est d'abord et toujours décomposition, crise. " " Une société qui ne se pense pas ne peut que s'enfoncer dans la décadence, lentement ou brutalement. " " Le moyen le plus sage de préserver la science de ses détournements est d'associer le plus constamment possible les deux composantes principales de la subjectivation: la connaissance rationnelle et la défense des droits humains universels. " " Le capitalisme à l'état pur, sous sa forme financière, celle qui n'a plus de fonction économique, qui ne fait pas tourner les machines, n'exploite pas de nouvelles matières premières, n'étend pas les marchés, sert un capital qui ne produit que du capital. " " La spéculation a certes toujours…

Albert Einstein

Mathématicien, physicien, scientifique (1879 - 1955) " Une grande partie de notre attitude vis-à-vis des choses est conditionnée par des opinions et des émotions que nous absorbons inconsciemment comme enfants de notre environnement. En d'autres termes, c'est la tradition, en plus des aptitudes et des qualités héritées, ce qui nous rend ce que nous sommes. Nous reflétons rarement combien relativement peu par rapport à la puissance ... " " N'écoutez pas la personne qui a les réponses; écoutez la personne qui a les questions. " " Le succès provient de la curiosité, de la concentration, de la persévérance et de l'autocritique. " " La logique vous amènera de A à B. L'imagination vous emmènera partout. " " Le pouvoir de l'imagination est le pouvoir créatif ultime ... aucun doute à ce sujet. Bien que le savoir définisse tout ce que nous connaissons et comprenons actuellement... L'imagination pointe…

Alexandre Gérard

Co-Animateur de Groupe Inov-On - Membre de l'Association " Les Entreprises Libérées " " Le business plan, c'est le B.A.-BA de l'entrepreneur. Le point de départ : une intuition, une supposée bonne idée. Le point d'arrivée : les projections financières de votre entreprise qui n'existe pas encore. Il suffit de se poser les bonnes questions. Quel marché ? Quelle vision ? Quels éléments différenciants propres à nous démarquer de nos concurrents ? Quel positionnement en matière de prix ? Quelles équipes ? Quelle organisation ? Quelles ambitions ? " " C'est une nouvelle gouvernance qui permet aux entreprises de fonctionner différemment. Il n'y a plus de manager car chaque collaborateur se voit définir des " rôles ", c'est-à-dire des zones d'autorité où il est libre. " " Il y a un avantage évident sur le plan humain car pour se motiver, il faut…

Alfred Adler

Médecin et psychothérapeute autrichien, fondateur de la psychologie individuelle. (1870 - 1937) " Les états affectifs manifestent, renforcés, ce que nous avons appelé les traits de caractère. Ce sont, délimitées dans le temps, des formes du mouvement de l'organisme psychique, qui, sous la pression d'une nécessité connue ou inconnue de nous, s'extériorisent comme une décharge soudaine et qui, comme les traits de caractère, sont orientées vers un but. " " De la connaissance de l'âme humaine résulte d'emblée un devoir, une mission qui, en deux mots, consiste à briser les cadres où un homme est enfermé, pour autant que ces cadres s'avèrent non appropriés à la vie; il faut lui ôter la fausse perspective qui le fait errer dans l'existence, et lui en présenter une autre, plus adéquate à la vie collective et aux possibilités de bonheur que peut comporter son existence. " " Nous ne sommes pas influencés par les " faits ", mais par notre…

Alfred Chandler

Economiste et historien des grandes firmes américaines. Parmi ses ouvrages : " Stratégies et structures de l’entreprise ", " La main visible des managers " et " Organisation et performance des entreprises : Les Etats-Unis, La Grande Bretagne, L’Allemagne ". (1918 - 2007) " Dans les industries telles que celles de l’habillement, du textile réalisé à partir de fibres naturelles, du bois de charpente, du meuble, de l’impression et de la publication [...] les grandes unités de production ont obtenu des avantages en matière de coût significatifs, mais pas suffisamment importants par rapport aux petites unités de production. " " Bien souvent, les mécanismes du marché ne parvenaient pas à bien coordonner cette circulation (des biens produits dans une économie complexe). L’apparition de nouvelles techniques et l’expansion des marchés créèrent ainsi, pour la première fois, le besoin d’une coordination administrative. Pour la mettre en oeuvre,…

Alfred Marshall

Economiste britannique, l'un des pères fondateurs de l'école néoclassique, qui est l'un des courants de pensée dominants actuellement en économie, et l'un des économistes les plus influents de son époque. (1842 - 1924) " Ne considérez pas l’Utopie comme susceptible de se réaliser bientôt ou de se réaliser un jour. " " Un individu attaché simplement à des fins matérielles n’est qu’une pauvre créature. " " La principale fonction (de l’éducation) [...] est d’éduquer les facultés : c’est-à-dire de les faire surgir et de les développer. " " On a toujours été tenté de classer les biens économiques en des groupes nettement définis, à l’égard desquels un certain nombre de propositions brèves et tranchantes puissent être exprimées, afin de satisfaire à la fois le besoin que les étudiants ont d’une précision logique, et la faveur que la masse montre aux dogmes qui ont l’air d’être profonds, tout en…

Alfred P. Sloan

Homme d'affaires américain, président de General Motors pendant près de 30 ans de 1923 à 1956, théoricien du management, auteur et philanthrope. (1875 - 1966) " Le plus grand frisson réel que la vie offre est de créer , de construire , de développer quelque chose d'utile. Trop souvent, nous ne reconnaissons pas et ne rendons pas hommage à l'esprit créatif. C'est cet esprit qui crée nos emplois. Il doit y avoir ce pionnier, l'individu qui a le courage, l'ambition de surmonter les obstacles qui se développent toujours quand on essaie de faire quelque chose qui en vaut la peine, surtout quand il est nouveau et différent. " " Il est impossible d'obtenir la mesure de ce qu'un individu peut accomplir à moins que la responsabilité lui soit donnée. " " C'est étonnant ce que vous pouvez faire quand vous avez beaucoup d'énergie, d'ambition et beaucoup d'ignorance. " " Dans toute organisation, les…

Alfred Sauvy

Economiste, démographe et sociologue français. Inlassable dénonciateur des phénomènes de dénatalité et de vieillissement, il est aussi connu pour sa théorie du déversement et la création de l'expression " tiers monde " (1898 - 1990) " Nous parlons volontiers des deux mondes en présence, de leur guerre possible, de leur coexistence, etc., oubliant trop souvent qu’il en existe un troisième, le plus important, et en somme, le premier dans la chronologie. C’est l’ensemble de ceux que l’on appelle, en style Nations Unies, les pays sous-développés. " " Ce tiers Monde ignoré, exploité, méprisé comme le tiers Etat, veut, lui aussi, être quelque chose. " " Le peu de goût des français pour la construction et l’aversion pour le grand est un phénomène assez récent dans l’histoire. " " Plus fractionnée encore est la politique. Devant les parlementaires assemblés défile rapidement une série de problèmes, grands et petits,…

Andrew Carnegie

Industriel et philanthrope écossais naturalisé américain. Il est l'un des principaux acteurs de l’essor de l’industrie de l'acier aux Etats-Unis à la fin du XIXe siècle. (1835 - 1919) " Il n’est pas de catégorie sociale plus misérable que celle qui possède uniquement l’argent. L’argent ne peut être qu'une bête de somme au service de quelque chose qui le dépasse infiniment. Elevé à un rang plus important, comme il l’est parfois, l’argent reste pourtant le Caliban qui ne peut quitter son rôle bestial. Mes aspirations me portent plus haut. " " Si vous voulez être heureux, fixez-vous un objectif qui commande vos pensées, libérez votre énergie, et insufflez de l'inspiration à vos espoirs. " " Le travail d'équipe permet à des personnes ordinaires de faire des choses extraordinaires. " " Ma définition du succès est la suivante : le pouvoir qui permet d'acquérir ce que l'on attend de la vie sans…

André Comte-Sponville

Philosophe français, membre du Comité consultatif national d'éthique de 2008 à 2016. (1952 - ) " Les salariés, ce qu’ils recherchent, ce n’est pas le travail, c’est le bonheur. Les entreprises, ce qu’elles cherchent, ce n’est pas le travail, c’est le profit. Autrement dit, personne ne cherche le travail pour le travail. " " Ne comptez pas sur des leçons de morale pour motiver vos collaborateurs ou pour tenir lieu de management. " " Un salarié heureux vient travailler parce qu’il a besoin d’argent, et il se réjouit de faire ce métier-là, dans cette entreprise-là, avec ces gens-là ! " " Le capitalisme n’a pas besoin de sens pour fonctionner. " " A l'extrême, la fin, c'est-à-dire la réalisation même du projet s'efface devant les moyens : la fin justifie les moyens et tous les moyens sont bons, c'est la réussite à tout prix, sans scrupule, voire au dépens d'autrui. "

Anthony Giddens

sociologue britannique et professeur de sociologie à l'université de Cambridge. Il est connu pour sa théorie sur la structuration et sa vision holistique des sociétés contemporaines. Il est considéré comme l'un des plus importants contributeurs au domaine de la sociologie contemporaine. (1938 - ) " La classe ouvrière en tant que telle est désormais très réduite : ces deux secteurs ne groupent plus que 14 % des travailleurs. Une foule de gens officie maintenant dans les services ; ils ont perdu le sens traditionnel de la solidarité et ne vivent plus dans les mêmes endroits. C’est en fait, l’ensemble du système de classe qui a évolué. " " […] dans une économie moderne fondée sur les services, vous ne pouvez pas faire grand-chose contre les contrats à temps partiels. Il faut les additionner, car il est impossible de maintenir des contrats adaptés au monde de l’industrie : l’économie s’effondrerait. " …

Antoine de Saint-Exupéry

Ecrivain, poète, aviateur et reporter français. (1900 -1944) " Etre homme, c'est précisément être responsable. C'est sentir, en posant sa pierre, que l'on contribue à bâtir le monde. " " Une fois pris dans l'événement, les hommes ne s'en effraient plus. Seul l'inconnu épouvante les hommes. " " Pour ce qui est de l'avenir, il ne s'agit pas de le prévoir, mais de le rendre possible. " " Voyez-vous dans la vie, il n'y a pas de solutions. Il y a des forces en marche : il faut les créer, et les solutions les suivent. " " Le véritable enseignement n'est point de te parler mais de te conduire. " " Fais de ta vie un rêve, et d'un rêve, une réalité. " " Pourquoi nous haïr ? Nous sommes solidaires, emportés par la même planète, équipage d'un même navire. " " Il n'y a pas de fatalité extérieure. Mais il y a une fatalité intérieure : vient une minute où l'on se découvre vulnérable…

Aung San Suu Kyi

Femme d'Etat birmane, figure de l'opposition non-violente à la dictature militaire de son pays. (1945 - ) " Mais je vous en prie, refusez la violence. L’œuvre la plus honorable, la plus digne d'admiration qu'un peuple ou une nation puisse accomplir, c'est de réaliser ses aspirations en agissant dans la discipline et la non-violence. " " C'est bien d'avoir du soutien. C'est bien d'avoir des gens qui ont pour vous de la sympathie et vous comprennent. Mais au bout du compte ce sont vos deux jambes à vous qui doivent vous faire avancer. " " J'appelle courage le fait de faire ce que l'on pense juste, même si l'on a peur. La peur est inévitable. Nous devons seulement apprendre à la maîtriser. " " Ce n’est pas le pouvoir qui corrompt, mais la peur : la peur de perdre le pouvoir pour ceux qui l’exercent, et la peur des matraques pour ceux que le pouvoir opprime… " " Dans sa forme la plus insidieuse, la peur prend le masque du bon…

Baruch Spinoza

Philosophe néerlandais d'origine ibérique dont la pensée eut une influence considérable sur ses contemporains et nombre de penseurs postérieurs. (1632 - 1977) " La paix n'est pas l'absence de guerre, c'est une vertu, un état d'esprit, une volonté de bienveillance, de confiance, de justice. " " Le comble de l'orgueil, ou de l'abjection, est le comble de l'ignorance de soi-même. " " Les plus tyranniques des gouvernements sont ceux qui font des crimes d'opinion, car chacun a un droit inaliénable à ses pensées. " " La plus haute activité qu'un être humain peut atteindre est d'apprendre à comprendre, parce que comprendre c'est être libre. " " Si vous voulez que le présent soit différent du passé, étudiez le passé. " " La peur ne peut se passer de l'espoir et l'espoir de la peur. " " Tout homme aime mieux donner des ordres qu'en recevoir. " " Comprendre est le commencement d'approuver. "

Benazir Bhutto

Femme d'état pakistanaise (1953 - 2007) " Diriger, c'est s'en tenir avec force à ses convictions, c'est l'habilité à supporter les coups durs, c'est l'énergie pour promouvoir une idée. " " La démocratie a besoin de soutien, et le meilleur soutien pour une démocratie ne peut venir que d'autres démocraties. " " La liberté n'est pas une fin. La liberté est un commencement. " " Un peuple inspiré par la démocratie, les droits de l'homme et les opportunités économiques se tournera résolument contre l'extrémisme. " " Chaque dictateur utilise la religion comme un accessoire pour se maintenir au pouvoir. " " L'extrémisme ne peut prospérer que dans un environnement où la responsabilité sociale gouvernementale de base pour le bien-être de la population est négligée. La dictature politique et le désespoir social créent le désespoir qui alimente l'extrémisme religieux. "

Benjamin Franklin

Imprimeur, éditeur, écrivain, naturaliste, inventeur et homme politique américain. (1706 - 1790) " L'humanité se divise en trois catégories : ceux qui ne peuvent pas bouger, ceux qui peuvent bouger, et ceux qui bougent. " " Personne ne prêche mieux que la fourmi, et elle ne parle pas. " " L'oisiveté est comme la rouille ; elle use plus que le travail. " " Il y a bien des manières de ne pas réussir, mais la plus sûre est de ne jamais prendre de risques. " " Le bonheur humain n'est pas tant le produit des grands coups de bonne fortune qui arrivent rarement, que celui des petits avantages qui ont lieu tous les jours. " " Ne remettez pas au lendemain ce que vous pouvez faire le jour même. "

Bernard Stiegler

Philosophe français qui axe sa réflexion sur les enjeux des mutations actuelles - sociales, politiques, économiques, psychologiques - portées par le développement technologique et notamment les technologies numériques. (1952 - ) " Lorsque la raison est perdue, toutes les puissances technologiques qui sont entre nos mains comme autant de " progrès de la civilisation " deviennent des armes de destruction par où cette " civilisation " relève de la barbarie qu'elle contient - et cela constitue l'enjeu majeur de la question pharmacologique à l'époque de la disruption. " " Aujourd'hui, l'emploi (…) ne produit que standardisation, répétition machinale et stupide, démotivation, et ne se fait désirer que sous la menace permanente d'un chômage toujours plus brutal et angoissant. " " Le moi est un processus énergétique qui a un potentiel. Ce potentiel circule et il arrive, quand cela fonctionne mal, que le narcissisme engendre des troubles…